Bandeau
Docteurinfo - la santé par la connaissance La santé par la connaissance

Site d’information médicales qui recense des liens "santé" choisis pour la qualité de leur contenu médical mais aussi pour leur indépendance éditoriale en dehors de tout groupe de pression institutionnel ou commercial.

Inhibiteurs de la pompe à protons (Mopral° ou autre) : éviter leur utilisation à long terme
Article mis en ligne le 3 octobre 2018
logo imprimer

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) tels que l’oméprazole ont des effets indésirables graves à long terme qui incitent à ne pas banaliser leur utilisation et à éviter leur utilisation à long terme.
Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) tels que l’oméprazole sont utilisés dans des œsophagites, des symptômes liés à un reflux gastro-œsophagien et des ulcères gastroduodénaux. Ils exposent à peu d’effets indésirables graves à court terme. Mais ce n’est pas le cas à long terme : infections, fractures, hyponatrémies, etc. Or l’arrêt d’un inhibiteur de la pompe à protons est rendu difficile par un rebond d’acidité, qui conduit souvent à poursuivre la prise.

flèche Sur le web : Prescrire


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.41