Bandeau
Docteurinfo - la santé par la connaissance La santé par la connaissance

Site d’information médicales qui recense des liens "santé" choisis pour la qualité de leur contenu médical mais aussi pour leur indépendance éditoriale en dehors de tout groupe de pression institutionnel ou commercial.

Fracture vertébrale évaluée par ostéodensitométrie. Un nouveau facteur de risque pour la fracture
Article mis en ligne le 8 septembre 2018
logo imprimer

A l’âge de 50 ans, une femme a un risque supérieur à 40% de présenter une fracture durant le reste de sa vie. Plus de 60% des fractures vertébrales demeurent non détectées. Il est d’un intérêt majeur de développer des stratégies de dépistage de ces fractures. L’évaluation morphologique vertébrale (vertebrale fracture assessment, VFA) par densitométrie (DXA) permet de détecter les fractures vertébrales de D4 à L4. Cette évaluation peut se faire en même temps que la mesure de la densité minérale osseuse. Une telle approche permettrait de mieux préciser le risque fracturaire et l’attitude thérapeutique. Comparée à l’évaluation radiologique conventionnelle, cette technique est performante pour détecter les fractures vertébrales de degré moyen à sévère situées en dessous de D6.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.41